Comment devenir discipliné ?

« La discipline te fera tenir quand la motivation ne le pourra pas. »

Que ce soit pour perdre du poids, créer une entreprise ou encore commencer une nouvelle activité de loisir, tous les projets requièrent des heures de travail et donc de l’autodiscipline. En effet, le processus étant long, il arrive souvent que l’on ne ressente pas l’envie de travailler. C’est à ce moment que la discipline joue un rôle crucial. Elle va prendre le relais sur notre motivation quand celle-ci est absente, en rentrant fatigué après une dure journée de travail ou le matin au réveil après avoir passé une mauvaise nuit.

Ayant déjà rencontré ce problème de manque de motivation au cours de ma vie, j’ai été amené à apprendre à devenir autodiscipliné afin d’accomplir les objectifs que je m’étais fixés. Je vais donc aujourd’hui vous partager 5 astuces qui m’ont permises de devenir discipliné et de ne jamais abandonner une fois que je me suis lancé dans un projet.

  • Identification

Ici, le but va être de réaliser un travail d’introspection pour déterminer ce qui vous empêche d’être discipliné. Il faut identifier les facteurs bloquants pour ensuite pouvoir soit les éliminer soit les transformer. Voici un exemple de questions à vous poser pour cette étape :

« Qu’est-ce que je veux ? », »Pourquoi est-ce que je le veux ? », »Est-ce que j’en ai vraiment envie ? »

  • Être SMART

Vos objectifs devront répondre à 5 critères :

Spécifiques : il faudra s’assurer que votre objectif soit précis. Si votre but est d’apprendre à cuisiner par exemple, ne dites pas : « Aujourd’hui, je vais cuisiner » mais plutôt « Aujourd’hui, je dois faire » telle ou telle recette.

Mesurables : au cours de votre évolution, vous devez mesurer les progrès réalisés en quantité ou en qualité. Écrire dans un journal afin de conserver les données est un exemple. Fixez-vous des objectifs numériques comme par exemple « aujourd’hui je dois lire 50 pages » et noter vos résultats.

Atteignable : il faut que vous soyez capable d’atteindre vos objectifs. N’envisagez pas de travailler 15 heures par jour pendant 1 mois ou de devenir astronaute en 6 semaines… L’ambition est essentielle, mais elle doit être accessible.

Réalistes : évitez de vous lancer dans des quêtes qui ont très peu de chances d’arriver à leurs fins. Choisissez un objectif pertinent et réaliste suffisamment ambitieux pour que votre cerveau puisse le considérer comme un défi.

Temporellement défini : délimitez l’objectif dans le temps avec un début et une fin sinon vous ne verrez jamais le bout. À la fin de la limite, toutefois, rien ne vous empêche d’actualiser et de repousser à plus loin. Par exemple, un régime alimentaire que vous réussissez à tenir pendant 7 jours ne vous empêche pas de recommencer à nouveau.

  • Avoir un plan

Établir un plan peut être d’une très grande aide pour la réalisation de vos objectifs. Pour faire cela, décomposez vos objectifs en plusieurs étapes successives, comme des sous-objectifs par exemple. Cette technique va vous aider à ne pas vous laisser submerger par la difficulté de la tâche et éviter la procrastination. Comme dit précédemment, il faut une date de début et une date de fin à votre projet, avoir un ultimatum vous aidera à garder une pression et donc un niveau d’exigence qui vous permettra d’accomplir chaque étape de votre objectif.

  • Entraîner sa discipline

L’autodiscipline est comme un muscle, plus vous l’exercez, plus il se renforce

Un pratiquant de musculation crée de nouvelles fibres musculaires. Et lorsqu’il s’entraîne régulièrement, ces fibres se renforcent. C’est grâce à ce processus qu’il peut porter des charges de plus en plus lourdes.

Pour l’autodiscipline, c’est la même chose. Quand vous vous entraînez à être discipliné, vous créez plus de tissu dans votre cortex pré frontal. Et plus vous sollicitez cette partie du cerveau, plus vous la renforcez. Avec le temps, vous êtes alors capable de résister de plus en plus facilement à vos impulsions et vos envies.

Donc si vous voulez améliorer votre autodiscipline, faites comme si c’était un sport. Dites-vous qu’à chaque fois que vous résistez à quelque chose, vous musclez votre cerveau et que plus vous vous exercez, plus vous serez capable de vous contrôler.

En voyant les choses sous cet angle, vous considérerez alors que chaque résistance est une opportunité de vous améliorer.

Aussi, une petite astuce pour ce qui serait arrivé jusqu’ici, récompensez-vous ! Considérez votre cerveau comme un animal domestique, dès qu’il obéit, donnez-lui une récompense. Exemple : j’ai tenu mon régime alimentaire toute la semaine, il est alors légitime de se récompenser avec un repas qui me plaît ou autre friandise pour mieux repartir (attention aux excès !).

  • Environnement

L’autodiscipline demande de fournir beaucoup d’efforts, mais cela ne veut pas forcément dire que vous ne pouvez pas vous faciliter la vie. En optimisant votre environnement, vous pouvez rendre l’autodiscipline plus facile.

Par exemple, préparer vos affaires la veille, pour être encouragé à aller au sport le lendemain. Cela facilitera l’autodiscipline. Ou vous débarrassez des mauvais aliments qui sont dans vos placards et dans votre frigo pour vous aider à choisir une alimentation saine par défaut.

Créer un environnement adapté va vous pousser à faire les bons choix, ce n’est pas de la triche, c’est agir intelligemment pour dépenser moins d’énergie à vous discipliner.

Une réflexion sur “Comment devenir discipliné ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s